CERCC

Cursus :

Ancienne élève de l’ENS-Lettres et Sciences Humaines (2001)

Agrégée de Lettres Modernes (2004)

Chargée de cours en Dramaturgie, Dpt. Etudes fran­çai­ses, Université de Montréal, 2005-06

A.M.N. en études théâ­tra­les, ENS de Lyon, 2007-10

Docteur en études théâ­tra­les. Titre de la thèse : "La repré­sen­ta­tion du monde sans juge­ment : Réalisme et neu­tra­lité dans la dra­ma­tur­gie moderne et contem­po­raine". Sous la direc­tion de Jean-Loup Rivière. Soutenue le 10 décem­bre 2012.

Fonction actuelle :

ATER en arts du spec­ta­cle (UFR Arts et Culture, Lille 3)

Responsable du labo­ra­toire jr. "Agôn-Dramaturgies des arts de la scène" : http://agon.ens-lyon.fr

e-mail  : marion.bou­dier@ens-lyon.fr

Sections CNU : 18 et 09

Axes de recher­­ches :

Théâtre contem­po­rain : dra­ma­tur­gie, mise en scène, rap­port au réel, fonc­tion poli­ti­que. Processus de créa­tion : pro­ces­sus d’écriture, géné­ti­que de la repré­sen­ta­tion, rôle du dra­ma­turge. Histoire, esthé­ti­que et théo­rie du théâ­tre occi­den­tal. Transmettre l’art.

Langues de tra­vail  : alle­mand, anglais, espa­gnol

Dernières publi­ca­tions  :

« L’inat­tendu en scène », dans La Sérendipité, le hasard heu­reux, D. Bourcier et P. van Andel (dir.), Hermann, Paris, 2011 (Acte du col­lo­que de Cerisy-la-Salle, 20-30/07/2009).

« Moi, j’aime rire », dans Atlas Noëlle Renaude, M. Corvin (dir.), Éditions Théâtrales, Paris, 2010.

« Noëlle Renaude : Une belle jour­née. Topographies », dans Europe, Paris, n°960, avril 2009.

« Dramaturgie et mise en scène de La Hache : un réa­lisme expé­ri­men­tal », dans Le Corps déjoué, figu­res du théâ­tre de Larry Tremblay, G. David (dir.), Lansman Editeur, Carnières-Morlanwelz, 2009 (Actes du col­lo­que du CRILCQ, 30/03/2007).

Parcours d’auteur pour la revue JEU, Montréal, depuis 2007 :

« Lars Norén : Plonger dans la réa­lité, les yeux ouverts » (n° 137),

« Marius von Mayenburg : la ter­reur au quo­ti­dien » (n° 135),

"Le théâ­tre tran­quille d’Oriza Hirata » (n° 129),

« Joël Pommerat : une démar­che qui fait œuvre » (avec G. Pisani, n°127),

« Roland Schimmelpfennig : un monde sans mode d’emploi » (avec G. Pisani, n° 123).