CERCC
 

Classe de Maître de Michèle Métail, organisée par le CERCC et Anne-Christine Royère (maître de conférence, Université de Reims).

Le 13 mars, 14h, SALLE D2 115

Classe de Maître de Michèle Métail, orga­ni­sée par le CERCC, Laurent Cauwet, Eric Dayre et Anne-Christine Royère (maître de confé­rence, Université de Reims). Participeront :

Michèle Métail

Laurent Cauwet (éditions Al Dante),

Camille Bloomfield (membre du Laboratoire Pléiade, Paris 13)

Jeff Barda (Docteur Research Fellow in French Studies, Murray Edwards College, Cambridge),

Jean-Pierre Bobillot (Professeur émérite Université de Grenoble et poète)

Anne-Christine Royère (maître de confé­rence, Université de Reims).

Ouvert au public.

A partir de 18h 30, cette clase de maître sera suivie de

La Scène Poétique cycle de poésie parlée

Salle Kantor de l’ENS Lyon 15 parvis Descartes, sur l’avenue Jean Jaures (en face du 249) métro Debourg 18h30

*

Michèle Métail, accompagnée de Marie de Quatrebarbes & Christian Steinbacher

*

Depuis 1973, Michèle Métail dif­fuse la plu­part de ses textes au cours de Publications orales, car selon l’auteur « la pro­jec­tion du mot dans l’espace repré­sente le stade ultime de l’écriture ». Les Supports de lec­ture, rou­leaux, lias­ses, lepo­rello jouent ici un rôle essen­tiel. Ils reflè­tent la struc­ture du texte (conti­nuité du Poème infini à tra­vers le rou­leau cal­li­gra­phié ou bien feuilles sépa­rées, en écho à l’assem­blage d’éléments divers qui évoquent l’œuvre ouverte Signe mul­ti­pli­ca­tif). Ils per­met­tent ainsi de mon­trer, côté public, des images, des inci­ses qui échappent au défilé de la lec­ture orale tout en appor­tant à l’audi­teur-regar­deur des éléments signi­fiants d’une autre nature.

Le 13 mars : lec­ture d’un extrait du poème infini « Le cours du Danube ».

Publications récen­tes :

Le cours du Danube. Collection Al Dante. Les Presses du Réel. 2018 Portraits-Robots. Collection Al Dante. Les Presses du Réel. 2018

Michèle Métail : la poésie en trois dimen­sions. Sous la direc­tion d’Anne-Christine Royère. Collection Al Dante. Les Presses du réel. 2019

À paraî­tre en 2019 :

Pierres de rêve avec pay­sage opposé. Ed. Lanskine

Berlin : trois vues & rues. Ed. Tarabuste

Marie de Quatrebarbes

Marie de Quatrebarbes a notam­ment publié John Wayne est sous mon lit (cipM, 2018), Gommage de tête (Éric Pesty Éditeur, 2017) et La vie moins une minute (Lanskine, 2014).

Avec Maël Guesdon et Benoît Berthelier, elle a co-fondé la revue de poésie et de tra­duc­tion « La tête et les cornes » et tra­duit Discipline de la poète amé­ri­caine Dawn Lundy Martin (Joca Seria, 2019). Elle a par ailleurs édité l’œuvre poé­ti­que com­plète de Michel Couturier en 2016. Son pro­chain livre, Voguer, paraî­tra en 2019 aux éditions P.O.L

58 let­tres à Ulrike von Kleist, 2018 (L’Ours Blanc, Héros Limite)

John Wayne est sous mon lit, 2018 (cipM / Spectres Familiers)

Gommage de tête, 2017 (Éric Pesty Éditeur)

La vie moins une minute, 2014 (Lanskine)

Les pères fouet­tards me han­tent tou­jours, 2012 (Lanskine)

Christian Steinbacher

Christian Steinbacher est né en 1960 à Ried im Innkreis (Autriche), et il vit à Linz depuis 1984. Auteur, il est également com­mi­saire d’expo­si­tion, éditeur et homme de com­mu­ni­ca­tion. Il a édité le pério­di­que "Blattwerk" de 1994 à 2000, et il orga­nise de nom­breux événements lit­té­rai­res depuis la fin des années 80 (dans les domai­nes de la nou­velle poésie, et des rap­ports entre arts et lit­té­ra­ture). Il orga­nise le fes­ti­val "Für die Beweglichkeit" ["Pour la mobi­lité"] à Linz et le pro­gramme lit­té­raire de l’ins­ti­tut MAERZ pour les artis­tes. Steinbacher écrit sur­tout de la poésie et de la prose poé­ti­que, des essais et des pièces radio­pho­ni­ques. Dans les années 1990, il a pris part à des expo­si­tions d’arts visuels et d’art concep­tuel, a pré­senté des ins­tal­la­tions tex­tuel­les, et des per­for­man­ces de poésie sonore. Ces "stan­dings" poé­ti­ques sont par­fois accom­pa­gnés par des musi­ciens. Il lui arrive de tra­vailler avec des com­po­si­teurs (récem­ment Cristoph Herndler), ou d’autres auteurs (par exem­ple Zsuzsanna Gahse).

DER BREI, stam­ped texts, Vienna : Herbstpresse 1988,

ana. 365 gramm, ana­gram­ma­tic dia­rium, Linz : edi­tion neue texte 1991

Gräser im Wind. Ein Abgleich, Vienna : Czernin 2017

Wovon denn bitte ? Gedichte und Risse. Vienna : Czernin 2019.

(pour plus d’infor­ma­tions : https://de.wiki­pe­dia.org/wiki/Chris... )

Il lira une suite de 25 poèmes courts et les tra­duc­tions de ces poèmes seront lues par M. Métail elle-même.

*

*