CERCC
 

Editions Hermann, Collection "Echanges Littéraires"

La lit­té­ra­ture n’est pas seule ; elle n’est pas isolée en dehors du monde, elle ne parle pas seu­le­ment de lit­té­ra­ture. La col­lec­tion « Échanges lit­té­rai­res » s’inté­resse à tous les phé­no­mè­nes de cir­cu­la­tion et d’échange entre les arts, aux pas­sa­ges entre les lit­té­ra­tu­res de lan­gues diver­ses, aux événement de tra­duc­tion, aux croi­se­ments et com­pa­rai­sons des ques­tions lit­té­rai­res et de ces acti­vi­tés qui, sui­vant l’illu­sion du sens commun, exis­te­raient en se pas­sant de tout souci lit­té­raire.

Mais com­pren­dre ce qui exis­te­rait « sans » l’art des Lettres conduit à explo­rer les limi­tes et les pra­ti­ques où, bien loin de dis­pa­raî­tre, la lit­té­ra­ture se renou­velle et se redé­fi­nit, ne se coupe jamais du mou­ve­ment par lequel les arts conti­nuent à révé­ler le monde à lui-même. Nous sommes en réa­lité cons­tam­ment soumis aux com­pa­rai­sons et trans­ferts entre la lit­té­ra­ture et les autres domai­nes de l’art, aux trans­ferts entre la lit­té­ra­ture, les savoirs et les pra­ti­ques concrè­tes. La valeur d’échange « lit­té­raire » se redé­fi­nit en posant à sa manière unique la ques­tion de ses pro­pres limi­tes, dans le temps comme dans l’espace ; et elle pose l’autre ques­tion de ce que nous avons appelé, par­lant des choses et des biens, la valeur d’usage. Par bien des aspects, les échanges lit­té­rai­res « nous » redé­fi­nis­sent en pro­fon­deur ; ils refont toute une his­toire. La col­lec­tion accueillera ainsi des ouvra­ges et des essais por­tant sur la lit­té­ra­ture fran­çaise, les lit­té­ra­tu­res euro­péen­nes et mon­dia­les des XIXe, XXe et XXIe siè­cles, ainsi que des recher­ches dans le champ de la créa­tion contem­po­raine. Elle s’inté­res­sera aux rap­ports de la lit­té­ra­ture et des scien­ces humai­nes, de la lit­té­ra­ture et de la phi­lo­so­phie, de la lit­té­ra­ture et des autres arts, à l’his­toire et à la théo­rie des arts.

La col­lec­tion « Échanges Littéraires » s’inté­resse à ce qui joue dans les lit­té­ra­tu­res mon­dia­les, aux chan­ge­ments qui affec­tent les lan­gues lit­té­rai­res et redé­fi­nis­sent les champs de ce qu’on pour­rait appe­ler une « une poésie géné­rale » désor­mais pro­fon­dé­ment poli­ti­que et plus "cos­mo­po­li­que" que jamais, aux échanges lit­té­rai­res, tra­duc­tions et trans­ferts, inter­fé­ren­ces et inter­pel­la­tions de la lit­té­ra­ture en ses effets, qui pous­sent par­fois l’échange jusqu’au conflit. Parce qu’il ne réduit pas la langue à la fonc­tion de « com­mu­ni­ca­tion », l’échange lit­té­raire a incarné et incarne l’his­toire d’un risque, en affron­tant les figu­res d’un plus grand impos­si­ble où se cache un uni­ver­sel inédit qui vit, sans écrasement ni cari­ca­ture, des dif­fé­ren­ces qui l’ani­ment.

Eric Dayre

Ouvrages publiés

Anoush Ganjipour, le Réel et la fic­tion, essai de poé­ti­que com­pa­rée

Guillaume Artous-Bouvet, L’Hermétique du sujet

Bernd Stiegler, Images de la pho­to­gra­phie, pré­face de Georges Didi-Huberman, tra­duit par Laurent Cassagnau

Philippe Daros, Fiction de reconnais­sance

Florence Olivier, Sous le roman la poésie,le défi de Roberto Bolaño, à paraî­tre le 13 juillet 2016.